La destruction des classes moyennes

Voici un entretien paru dans le dernier numéro d’Etudes de décembre 2018. Je l’ai trouvé très éclairant  sur la situation sociale économique et politique dans laquelle nous vivons aujourd’hui.
C’est un peu long; il nous faut prendre le temps de décoder la société dans laquelle nous vivons aujourd’hui et comment s’installe des modes de fonctionnements sociétaires qui conduisent à des impasses.

Continuer la lecture de « La destruction des classes moyennes »

Douce France…

La France, pays pacifiste ?
Les français, peuple bienveillant ?
Il semble que non !
En mon nom et en celui de bien de mes concitoyens, mon pays se trouve sur plusieurs « théâtre » d’opérations guerrières (drôle d’expression : comme si c’était un jeu de rôle ! … mais c’est pour « le maintien de la paix » !) .
Après les « festivités » de la paix du 11 novembre, je rappelle que nous sommes en guerre au Mali, en Syrie, en Irak, au Liban, dans la bande du Sahel/Sahara… après l’Afghanistan, la Libye, le Soudan …. Continuer la lecture de « Douce France… »

Savez-vous qu’il y a des aubes ?

Voici un texte de Jean Sulivan, le poète rebelle trop tôt parti…
Sans cesse il nous invitait à la liberté intérieure, loin des conventions, des rigidités et des dogmatisme…

Savez-vous qu’il y a des aubes ? Avez-vous jamais vu la lumière d’aube dans une forêt, l’aube sur la mer ? Vous êtes seuls, vous pouvez revenir à l’essentiel, vous interrogez sur les buts de votre vie, sur l’existence de dingue que voulez croire indispensable de mener. C’est le premier matin du monde. Il y a une parole pour vous qui vous parle au-dedans ; savez-vous ce que c’est une plage encore humide, lisse à l’aube ? Ne pouvez-vous vous payer cette originalité ? N’en parler à personne, nous nous retrouverions trop nombreux… Continuer la lecture de « Savez-vous qu’il y a des aubes ? »

Pouvoir encore se regarder en face

Ces regards d’enfants qui croisent mon propre regard ….
Je prends le temps de les recevoir…
Ces regards qui disent la peur, le questionnement devant l’immédiat et l’avenir,
Ces regards marqués par ce qu’ils ont déjà subi et qu’ ils fuient,
Ces regards mi-éteints alors qu’ils devraient pétiller d’innocence, de gaieté et d’insouciance,
Ces regards emplis de craintes et d’interrogations face à ce qui les dépasse,
Ces regards d’enfants qui déjà crient leur désespoir,
Ces regards qui appellent à l’aide,
De ces regards, je m’en détournerai ? Continuer la lecture de « Pouvoir encore se regarder en face »

Les tentations populistes et fondamentalistes

Voici  une réaction de Bernard Ginisty sur Garrigues et Sentiers après lecture du livre de Daniel COHEN, « Il faut dire que les temps ont changé… ».
Ce livre permet de comprendre le désarroi des populations face à l’effondrement depuis 50 ans des civilisations industrielles emportées par la société digitale…. et comprendre la naissance de populisme. Pour lui, B. Ginisty, le populisme s’appuie sur des affirmations identitaires et défend le pré carré du patrimoine et de l’héritage racial et culturel. Pour s’en sortir ? Oser affronter une certaine forme de désert et tenir bon…. Continuer la lecture de « Les tentations populistes et fondamentalistes »

Le féminin au cœur du changement

Le féminin est à la fois un combat sociétal et en même temps met en jeu les changements de comportements dans l’ordre de l’intime”.
Le philosophe Patrick Viveret nous explique pourquoi le féminin est au cœur du changement dans la société.

Mettre le Christ à sa juste place

En écho à mon dernier post où je déplorais l’absence ou l’oubli d’un « acteur » important dans ce qui se passe dans l’Eglise, à propos de Dieu Père, voici un article de Alain Weidert sur le site de la CCBF qui répond à mon interrogation. Il écrit bien mieux que je ne l’ai fait combien il est important de mettre le Christ à sa juste place et de nous décentrer de nos propres préoccupations. Continuer la lecture de « Mettre le Christ à sa juste place »

Le Grand Oublié …

lavement des pieds peinture dans l'Eglise de St Tugdual
Dieu est un Dieu à genoux devant l’homme (Lavement des pieds : peinture de l’Eglise  St Tugdual)

Dans la cacophonie actuelle tant politique que sociale, humanitaire ou religieuse, telle qu’elle se décline en particulier sur les réseaux sociaux chacun y va de son analyse, de son sentiment, de sa justification.
Les sujets sont sensibles il est vrai mais à divers degrés. Rien de commun entre les couacs gouvernementaux, les péripéties de l’Aquarius, les séismes en Indonésie, ou les guerres en Irak ou au Yémen ou les problèmes des abus sexuels des clercs. Continuer la lecture de « Le Grand Oublié … »