Douce France…

partager

La France, pays pacifiste ?
Les français, peuple bienveillant ?
Il semble que non !
En mon nom et en celui de bien de mes concitoyens, mon pays se trouve sur plusieurs « théâtre » d’opérations guerrières (drôle d’expression : comme si c’était un jeu de rôle ! … mais c’est pour « le maintien de la paix » !) .
Après les « festivités » de la paix du 11 novembre, je rappelle que nous sommes en guerre au Mali, en Syrie, en Irak, au Liban, dans la bande du Sahel/Sahara… après l’Afghanistan, la Libye, le Soudan ….
Par ses ventes d’armes elle entretient des conflits en Inde, en Chine, en Somalie.
Elle soutient la guerre d’Israël contre les Palestiniens
Elle est le deuxième ou troisième exportateur d’armes dans le monde. Elle fricote, telle une prostituée, avec l’Arabie saoudite pour tuer un enfant toutes les 10 minutes et affamer 8,5 millions de Yéménites….
Elle veut construire un second porte-avion avec l’argent des contribuables saignés déjà blanc…
Les armes nucléaires n’ont plus de secret pour elle.
Le coût des opérations extérieures menées par la France a fortement augmenté ces dernières années. A mi- juillet 2017, il s’établissait à 1,136 milliard d’euros alors que les députés avaient voté en début d’exercice une dotation de 450 millions d’euros; et ça continue d’augmenter…

J’ai lu dans la Bible qu’il y avait un « Emmanuel, prince de la Paix ». Aujourd’hui , j’ai un président « Emmanuel , prince de mort, de famine, de destruction massive… »
Son souci actuel ? Faire une « armée européenne ». Mais contre qui donc ?
Que je serai heureux si mon pays mettait les milliards dépensés dans l’armement au service de la fraternité et non des conflits, de la souveraineté des pays et non de leur pillage, de l’éducation dans les pays pauvres au lieu d’investir dans le rejet des migrants qui fuient leur pays à cause de nos turpitudes chez eux.

« Douce France », pays des droits de l’homme, lumière de bien des peuples qui croient encore en toi, que faisons-nous de toi ?
Sommes-nous condamnés à un état permanent de guerre ? d’être en permanence sur le pied de guerre en intérieur avec le plan vigipirate et en extérieur sur bien des fronts ?
Que faire devant tous ces dénis d’humanité, de démocratie, d’illégalités internationales que nous entretenons ?
Je n’ai pas de réponse…
Mais quand mon frère en humanité souffre, je souffre avec lui. Mes pauvres signatures de pétitions, mes coups de gueule, mes engagements semblent dérisoires devant les soi-disant « puissants » de ce monde.
Tant que mon président dira qu’il n’a pas su faire en sorte de rabibocher « le peuple avec ses élites » on sera loin du compte.
Monsieur le président, avant d’être une élite, pour moi vous êtes un serviteur de l’Etat.
Oui, que faire ? peut-être entretenir la petite flamme espérance : contre toute espérance son frêle lumignon vacille mais ne s’éteint pas … et croire en la bonté et la fraternité malgré certaines apparences…
Et savoir aussi que vous êtes nombreux à penser comme moi…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.