C’est quoi le bonheur pour vous ?

Depuis quelques temps je reçois par des amis ou des proches de manière récurrente une invitation à regarder le film « C’est quoi le bonheur pour vous ? » de Julien Peron
(le film est ci-dessous : durée 80 mn)
Méfiant, je ne donnais pas suite à ces multiples propositions pressentant peut-être une nouvelle technique pour accéder au bonheur. Les médias, les livres sur les étals, les revues spécialisées d’ordre psychologique ou ésotérique ne manquent pas pour nous montrer le chemin du bonheur. C’est devenu un droit :  celui pour chacun de vivre le bonheur : il suffit d’en prendre les moyens. … et les arnaques sur ce sujet ne manquent pas ! … et les gourous, tout comme les charlatans, sont nombreux sur la place publique.

Continuer la lecture de « C’est quoi le bonheur pour vous ? »

« Dieu, prends pitié de nous ! « 

A l’heure où des milliers de personnes de par le Monde agonisent et meurent du Coronavirus je vous invite à écouter ce Miserere d’Allegri.
J’aime cet extrait car d’une manière exceptionnellement émouvante, avec les voix aiguës des castrats ou des enfants, il nous met en lien avec « ceux qui font leur passage ». Que notre « commune union » soit avec eux.
Découvrons pendant cette écoute « la petite histoire » de cette composition …

Continuer la lecture de « « Dieu, prends pitié de nous ! «  »

Peut-on s’en sortir tout seul ?

Je ne veux pas tomber dans le catastrophisme mais quand même, je m’inquiète.
Pourquoi ?
Je pense à cette maladie qui vient de toucher ces temps-ci l’Afrique et qui, de toute évidence, va faire des millions de morts.
Je pense aux replis identitaires, pays par pays, qui ne s’inquiètent pas de la survenue de cette hécatombe annoncée.
Je pense qu’à dimension planétaire, ce virus que nous combattons localement doit bien rire des « frontières » supposées que nous mettons en place individuellement et collectivement par pays.
Je pense que si nous ne prenons pas au sérieux la dimension mondiale de l’épidémie, ce Covid 19 que nous tentons de mettre à la porte dans chaque pays reviendra par la fenêtre. C’est clair comme de l’eau de roche.
Je pense, qu’à défaut, notre confinement va durer des mois, voire des années, et que nous courrons vers un désastre dont nous ne mesurons pas les enjeux économiques, sociaux, guerriers.
Alors que faire ?

Continuer la lecture de « Peut-on s’en sortir tout seul ? »

« Il y a un temps pour tout »

« … Il y a un moment pour tout, et un temps pour chaque chose sous le ciel :
Un temps pour donner la vie, et un temps pour mourir ; un temps pour planter, et un temps pour arracher.
Un temps pour tuer, et un temps pour guérir ; un temps pour détruire et un temps pour construire.
Un temps pour pleurer, et un temps pour rire ; un temps pour gémir, et un temps pour danser.
..

Continuer la lecture de « « Il y a un temps pour tout » »

Il est temps de se « réorienter »

Le soir tombait.
Il pleuvait d’une pluie battante.
Un homme en blanc, boitillant, voûté, s’avance sur la place St Pierre à Rome.
Seul.
Face à lui, une immense place déserte avec quelques individus.
La lumière blafarde bleue des gyrophares de police rend irréel l’événement.
Il parle au Monde suivant l’expression « Urbi et Orbi » (à la Ville et au Monde) par les Médias.
Image saisissante et bouleversante.
La fragilité et l’impuissance d’un croyant démuni portant la souffrance du Monde.
Mais, en même temps, perception d’une immense communion virtuelle avec des croyants et incroyants du Monde entier

Continuer la lecture de « Il est temps de se « réorienter » »

Voir pour croire ?

Jean, dans son Évangile (4/45), raconte l’ histoire (texte liturgique de ce lundi 23 mars 2020) d’un officier royal qui vient demander à Jésus que son fils malade ne meurt pas.
Ce texte pourrait raconter une anecdote. Mais ce n’est pas le style de Jean qui voit large, loin, profond (ce n’est pas pour rien qu’il est représenté par un aigle).
Jésus revient à Cana où il a fait son premier « signe » : Jean ne parle jamais de « miracle ». Il y est donc question de vin, de noces. Pour Jean, ce sont les signes de la venue eschatologique du Christ « à la fin des temps » quand il rassemblera une humanité réconciliée : Tout sera accompli entre Dieu et les hommes. Mais ici Jésus nous dit que « la fin des temps », c’est pour maintenant : « le Royaume de Dieu est au milieu /en vous ».
A Cana, lors du premier « signe », l’Esprit est donné à profusion.

Continuer la lecture de « Voir pour croire ? »

Annonciation et Incarnation

Ce post qui suit sur Facebook me rejoint. Aujourd’hui, 25 mars, différentes religions appellent à un geste et une prière commune que l’on soit croyant ou non. Cette unité dans l’adversité est belle. L’appel vient ici du Maroc mais il est « mondialisé ».
« Le Cardinal C. Lopez, Archevêque de Rabat qui nous invite tous, musulmans, Juifs et Chrétiens, au Maroc- à une action collective demain Mercredi 25 Mars à 20 heures :
Musulmans, Juifs et Chrétiens tous unis dans la prière
Allumons tous une bougie à notre fenêtre et prions ensemble.
les Musulmans récitent la Fatiha, les Juifs le Shema et les Chrétiens le Notre Père,

suivi d’un moment de silence. »

Continuer la lecture de « Annonciation et Incarnation »

Nous sommes entrés dans une fraternité de l’extrême

Je vous partage une réflexion de François Cassingena Trévedy que j’aime beaucoup (François et sa réflexion !) . C’est un moine, émailleur, poète, marin, écrivain artiste … de l’abbaye de Ligugé qu’avec des amis de Bretagne nous avons rencontré à plusieurs reprises sur des périodes de 3 jours. Une connivence s’est installée entre nous à partir d’un essentiel qui nous habite concernant notre manière de vivre la foi dans un monde sécularisé et notre approche de l’Eglise catholique, ses dogmes, ses tourments, ses incohérences comme ses richesses.
Une parole de vérité et de fraîcheur que nous retrouvons dans ce texte ci dessous qui a trait au … coronavirus bien sûr !

Continuer la lecture de « Nous sommes entrés dans une fraternité de l’extrême »

Prière : Risque ta vie et mange ta mort

Comme dans tous les époque de malheurs, depuis la nuits des temps, l’homme ressent le besoin de se confier à une divinité ou une transcendance qui pourrait le protéger. Comme aujourd’hui face à la pandémie du Covid-19. Il y a en lui comme un sursaut, un réveil pour se confier à plus grand que lui quand quelque chose le dépasse ou quand il n’a plus la mainmise sur les événements.

Continuer la lecture de « Prière : Risque ta vie et mange ta mort »