Prière : Risque ta vie et mange ta mort

C’était en mars 2020, en plein Covid que j’avais écrit cet article sur ma perception de la prière. Il revient à moi par l’intermédiaire de mes amis protestants qui intitulaient de réflexions un questionnaire avec des titres comme « avancer quand les autres reculent, » « persévérer quand les autres tombent », « achever quand les autres fléchissent ». Ils m’évoquaient le Père Monier de La Roche d’or, avec sa prière que vous trouverez en fin d’article.
Cet article qui suit a été écrit lors de la Covid et face à l’insistance déplacée de prières de clercs implorant Dieu d’éloigner le virus… Le voici, toujours d’actualité me semble-t-il… La dégradation de la terre, la haine et les divisions dans nos paysages politiques et religieux nous invitent encore et toujours à clarifier nos attitudes priantes.

Comme dans tous les époque de malheurs, depuis la nuits des temps, l’homme ressent le besoin de se confier à une divinité ou une transcendance qui pourrait le protéger. Comme aujourd’hui face à la pandémie du Covid-19. Il y a en lui comme un sursaut, un réveil pour se confier à plus grand que lui quand quelque chose le dépasse ou quand il n’a plus la mainmise sur les événements.

Continuer la lecture de « Prière : Risque ta vie et mange ta mort »

Le cléricalisme sera-t-il le fossoyeur du catholicisme ?

Concile Vatican II – Photo de Lothar Wolleh

Le site de St Merry-hors-les-murs propose à ceux et celles qui veulent s’y abonner (Abonnement gratuit à la lettre d’info de St Merry ici ) des articles très intéressants. St Merry est cette église près du Centre Beaubourg à Paris qui a été fermée violemment par Mgr Aupetit peu avant la démission de celui-ci. J’en parlais dans un article lors de la parution de mon livre « Jours sombres en Église » début décembre 2022 Dans sa dernière lettre régulière, Michel Bouvard écrivait l’article suivant :

« Le Christ est venu annoncer la bonne nouvelle, le diable en a fait une religion. »[1]

Continuer la lecture de « Le cléricalisme sera-t-il le fossoyeur du catholicisme ? »

Taxons les riches pour lutter contre les inégalités !

L’homme le plus riche du monde, Warren Buffett, révélait en 2008 une vérité inconvenante. « Il y a une guerre des classes, c’est un fait, mais c’est ma classe, la classe des riches, qui la mène, et nous sommes en train de la gagner». Il était soutenu dans son propos par les études de la Banque des règlements internationaux (BRI), du Fonds monétaire international (FMI) ou de la Commission européenne, qui reconnaissent  que la part des profits, ou du capital, dans le partage de la richesse collective s’est singulièrement accrue, dans tous les pays occidentaux, depuis les années 1980, au détriment des revenus du travail.

« Nous vivons une période de crise source d’énormes souffrances pour la majeure partie de l’humanité. Elle génère des fortunes colossales pour une poignée de personnes. « Les inégalités économiques ont atteint des niveaux extrêmes et dangereux », écrit l’organisation internationale Oxfam dans son rapport annuel sur les inégalités. Portées par la flambée des cours de Bourse, les grandes fortunes se sont envolées au cours des dix dernières années.

Continuer la lecture de « Taxons les riches pour lutter contre les inégalités ! »

A propos des retraites

grève

Je marche un peu sur des œufs pour écrire ma perception du débat sur la réforme des retraites qui s’instaure. Sans compétences aucune, si ce n’est celle d’un citoyen lambda, j’ose toutefois ma parole.

Faut-il se mettre en retrait ? Faut-il rester extérieur et donc spectateur de ce qui se passe, sans s’impliquer du fait que je suis déjà en retraite et que la problématique ne me concerne pas directement ? Ne serait-ce pas alors tomber justement dans le projet gouvernemental d’individualiser ces enjeux de solidarité et préconiser l’individualisme et le sauve-qui-peut pour chacun ?

Continuer la lecture de « A propos des retraites »

Noël, pour « laver notre maladie d’inattention »

William Bouguereau La Petite Mendiante_(1880)

En visite chez ma fille à Annecy, la ville offre son marché de Noël , au milieu de la cohue et des ritournelles noëliques insipides, sirupeuses et sans âme. Une jeune femme fait la manche, enfoncée dans un coin, assise à même le dallage de granit, sans même « un peu de paille » pour se poser et protéger des morsures du froid. De son « plein gré » ou posée là par des maquereaux d’un des pays de l’Est ? Sa jeunesse me surprend : qu’y a-t-il de cassé en elle pour ne plus avoir la force ou le désir de s’en sortir ? Car c’est elle, je crois, que j’avais déjà rencontrée l’été dernier dans ces mêmes lieux. Est-ce sa fragilité apparente qui interpelle ma propre fragilité ?

Continuer la lecture de « Noël, pour « laver notre maladie d’inattention » »

A bientôt !

C’est avec un peu de tristesse que je vais prendre mes distances avec ce blog. En effet des problèmes de fatigues visuelles m’obligent à prendre du recul avec les écrans d’ordinateur. Rien de bien grave mais du repos pour mes yeux me fera du bien, dixit l’ophtalmo. J’ai arrêté Facebook (et cela m’a fait prendre conscience de la perte de temps que ça occasionnait !) il y a quelques semaines, mais ce n’est pas suffisant.
J’ai eu du plaisir, énormément de plaisir, à proposer des articles (plus de 160 !) pendant ces trois dernières années. Un peu de tout, des coups de cœur, des coups de gueule, des étonnements des interrogations, des interpellations, …

Continuer la lecture de « A bientôt ! »

« Où se tenir ? »

Géographiquement je me tiens au pied du Pic d’Oise, dans le village à gauche…

Hier, lors d’une visioconférence avec quelques amis, nous partagions nos questionnements en ces périodes de confinement qui nous sortent de l’ordinaire de nos vies. Certains ont pu exprimé leur solitude. Non pas celle liée aux contraintes dues au Covid aussi réelles soient-elles : Plus d’activités associatives, relations familiales concrètes inexistantes du fait de l’éloignement, plus de repas joyeux ou de retrouvailles amicales.  …Tout cela est bien vrai… Mais nous ne nous retrouvions pas pour partager ces banalités, bien que douloureuses pour certains.
Non, la solitude dont il était question entre nous portait sur quelque choses de bien plus profond, plus existentiel, celle inhérente à chacune de nos vies, que nous soyons avec d’autres ou en couple ou en bonne relation de voisinage.

Continuer la lecture de « « Où se tenir ? » »

La Vérité rend libre

Certains m’en voudront de publier cet article et de vouloir remuer, disons le mot crûment, la merde. Mais c’est nécessaire !
En Irlande 9 000 enfants sont morts entre 1920 et 1998 dans d’anciennes maisons pour mères célibataires tenues par des religieuses catholiques selon une commission d’enquête publiée le 10 janvier dernier qui a été  déclenchée par la découverte d’un charnier sur l’ancien site d’un hospice.
Après 5 ans de recherches et d’investigations voici un rapport au contenu qui fait frémir de honte et de dégout …

Continuer la lecture de « La Vérité rend libre »

La Démocratie en péril

Chacun a pu assister au désastreux spectacle de l’envahissement du Capitole au Etats Unis. Trois choses m’inquiètent : 
– la Démocratie est de plus en plus bafouée et nous constatons son extrême fragilité dans des pays du monde de plus en plus.
– la seconde c’est le soutien de religieux chrétiens dans ce qui faut bien nommer la haine et la division. Avec une certaine forme de complaisance pour les racistes, les suprématistes blancs, l’antisémitisme, l’homophobie. Ce sont des nazis et des fascistes qui naviguent sans état d’âme.
– La troisième c’est la mise à nu des Gafam : on savait, maintenant c’est officiel :  Elles  sont devenues tellement puissantes qu’elles peuvent désormais techniquement « empêcher » n’importe qui de s’exprimer ou tout simplement d’avoir une existence sur la toile, même le président des Etats-Unis. Qui a dit que les politiques avaient encore la main face aux lobbys financiers et médiatiques ?
Qu’est ce qui relie ces trois faces sombres : Perte de démocratie, fascisme religieux et profits honteux d’élites au détriments de la population ?

Continuer la lecture de « La Démocratie en péril »

Se faire vacciner ou pas ?

Le vaccin qui se profile réjouit ou fâche selon qu’on se situe pour ou contre. Les arguments des uns et des autres me semblent sensés… avec le même refrain face à « l’adversaire » : « si tout le monde faisait pareil… »
En gros, et pour faire simple : pour les pour : pour se protéger et arrêter la pandémie; pour les autres, contre : pas assez de recul pour un vaccin qui n’en n’est pas un mais relève d’une thérapie génique qui n’a pas fait ses preuves. C’est une première dans l’histoire de l’humanité.
Je ne veux pas ici prendre de position et jeter de l’huile sur le feu des rancœurs, des animosités ou des diktats.
mon propos est ailleurs : dans les deux cas, l’accent est souvent mis sur une démarche individuelle … pour se protéger personnellement. Ici encore je comprends le souhait de chacun. Les injonctions gouvernementales concernant le confinement allaient en ce sens : se protéger soi pour protéger les autres, surtout les plus démunis. Mais force est de constater que la majorité de la population entendait  « se protéger soi » et occultait presque complètement le « protéger les autres ». Comment garder raison et prendre une distance réfléchie sur ce qui se passe ? Car tout devient confus, brouillé, incohérent…

Continuer la lecture de « Se faire vacciner ou pas ? »