Les mougeons

A longueur de journée les médias (journaux, télé, réseaux sociaux, discussions familiales et de voisinage…) relaient en boucle les désespérantes et stériles commentaires au sujet du Covid. Même si j’ai « coupé le son », je m’interroge sur la propension des scientifiques « qui « conseillent » et celle encore plus grande des politiques qui « décident » à investir ainsi l’espace public.

Nous sommes dans la manipulation la plus complète avec ces overdoses de fausses infos qui vont à l’encontre du bon sens. Plus ça parle plus je détecte des mensonges au cœur des incohérences des décideurs.
Il nous faut aller au-delà du discours ressassé pour tenter de dévoiler ce qui se cache derrière les propos des gouvernants qui semble-t-il, n’ont rien à dire et n’ont plus rien à faire d’autre que de gérer « la crise ». Quelle ardeur de leur part pour faire passer leur discours.

Continuer la lecture de « Les mougeons »

Les politiques publiques en France : de la faillite à l’espérance

rando aux Mées

L’ami Gérard avec qui je randonne dans notre association locale vient de publier un livre intitulé « Les politiques publiques en France : de la faillite à l’espérance  » avec, pour sous-titre, « Mesures de justice sociale et d’efficacité économique ».
Les randos sont souvent propices aux partages en vérité de ce qui fait nos convictions !

Continuer la lecture de « Les politiques publiques en France : de la faillite à l’espérance »

Moria

Parmi les sujets cruciaux qui sont passés sous silence dans le tohu-bohu médiatico-politique que je dénonçais dans le post précédent (les mougeons), il en est un dont je n’ai pas su l’existence et qu’un drame vient de mettre sous les feux de la rampe des « actualités ».
Je vous partage ce que j’ai trouvé sur le site « A l’encontre » qui résume bien la situation du « camp de concentration » de Moria … en Europe :

Continuer la lecture de « Moria »

Colchiques dans les près fleurissent, fleurissent…

Les  pénitents des Mées

Les colchiques dans la montagne annoncent la fin de l’été. Elles m’ont accompagné ce jour au long de la randonnée que j’ai effectué avec des amis aux Mées sur la crête des Pénitents et dans la forêt proche .
Le village des Mées doit sa notoriété aux rochers étroits qui se dressent sur plus de 100 mètres de haut sur la commune. On les appelle les Pénitents en raison de leur forme longue et étroite. Certains y ont vu une procession de moines coiffés d’une capuche pointue. D’après la légende il s’agirait des moines de la Montagne de Lure pétrifiés par Saint Donat, leur supérieur, au temps des invasions sarrasines et punis ainsi pour s’être épris de jeunes femmes mauresques.
Ah ! La concupiscence ou la convoitise sont vieilles comme le monde, même chez les religieux… !

Continuer la lecture de « Colchiques dans les près fleurissent, fleurissent… »

C’est la rentrée !

photo éducation nationale

Un vrai bonheur de voir la joie de ma petite fille sur Skype et celui des petites voisines regagner le chemin de l’école pour enfin retrouver les copains et les copines.
Comme une invitation pour les adultes à prendre ce même chemin de joie simple, jamais acquise, mais toujours donnée.
Rentrée « scolaire » pour ces « grands » aussi, pour apprendre, dans une écoute fine, à recevoir ce qui parle à l’intime ?
Car les vents contraires ne manquent pas pour tenter de les installer dans la désolation, le découragement ou la peur (surtout la peur)… et dans la fatigue qui leur tombe dessus avant même d’avoir entamé l’année !
Mais il est parmi eux des hommes et des femmes qui sont comme des poteaux indicateurs dans ce monde déboussolé.

Continuer la lecture de « C’est la rentrée ! »

Expulsions de Paysans Sans Terre

J’ai eu la chance de pouvoir rencontrer, lors d’une visite à mon fils au Brésil il y a quelques années, le mouvement des paysans sans terre pendant quelques jours.
Je vous en parlais ici encore en Janvier dans un nouvel article
Face à l’urgence d’une expulsion illégale de 450 familles, je viens solliciter votre signature par l’envoi d’un mail dont vous trouverez les coordonnées dans le lien ci dessous ainsi que le texte l’accompagnant. Il n’est peut-être pas trop tard pour rétablir la situation.
https://mouvementsansterre.wordpress.com/2018/11/06/nous-appelons-a-la-solidarite-avec-les-paysans-sans-terre-du-bresil-une-mafia-locale-du-regime-bolsonaro-menace-dexpulser-450-familles-qui-vivent-depuis-20-ans-dans-une-region-du-minas-gerais/

Ce lien suivant vous donnera les raisons de cet appel : il s’agit d’actions de la police militaire qui incendie et expulse le Quilombo Campo Grande en pleine épidémie du Covid.
https://mouvementsansterre.wordpress.com/2020/08/17/au-bresil-la-police-militaire-incendie-et-expulse-le-quilombo-campo-grande-en-pleine-epidemie/

« On sait que l’orientation fasciste du projet élu pour gouverner le Brésil intensifiera l’utilisation de chaque appareil de l’Etat pour criminaliser et discriminer le peuple sans terres ainsi que dans les communautés urbaines ». 
« C’est la toute dernière trouvaille du gouverneur Zema pour la population du Minas Gerais. Un projet de violence et de mort plaçant les intérêts de la bourgeoisie au-dessus de tout. « 

J’ai conscience que cette démarche peut vous importuner.
Restez libre d’y donner suite ou pas.

Je vous remercie de votre solidarité et de faire suivre ce message.

bel fin d’été à vous!

La Réunion semaine 5

Dernière semaine à La Réunion et le départ se profile. Sur la photo de cette marine à St Leu se profile aussi une pollution aux hydrocarbures due à un cargo échoué à l’île Maurice. Personne n’en parle à part le député européen insoumis Younous Omarjee qui remue ciel et terre pour éviter un désastre écologique.
Hier, visite à Cilaos dans son écrin encore préservé, au pied du piton des neiges, le plus haut sommet de l’océan indien (3070 m) . Comment ne pas penser à tous ceux qui ont apporté dans ces contrées reculées il y a quelques siècles des « rudiments » de survie pour des populations pauvres et abandonnées qui avaient fui l’esclavage. Leur souci était d’abord le bien-être des hommes et des femmes avant tout prosélytisme déplacé. Certains missionnaires, venus en grande partie de Bretagne, savaient se faire proches et ouverts.
Voici ce qui a retenu mon attention cette semaine :

Continuer la lecture de « La Réunion semaine 5 »

La Réunion semaine 4

A La Reunion c’est la grande campagne sucrière qui debute. D’immenses « cachalots » (immenses remorques où s’entassent les tiges de canne fraîchement coupées )envahissent les routes invitant à la prudence. D’autant plus que la situation automobile est dantesque. Pire qu’en région parisienne et nous sommes pourtant en période de vacances !

Voici ce qui a retenu mon attention cette semaine.

Continuer la lecture de « La Réunion semaine 4 »

La Réunion semaine 3

Troisiéme semaine à l’île de La Réunion. Attentif à ce qui se passe en métropole et ailleurs dans le Monde.
Ici nous avons quitté notre hébergement dans « les hauts » : il fait froid en cette période hivernale ! D’autres amis de notre fille partis en vacances en métropole nous prête leur appartement sur la côte à St Leu ou la température est plus agréable.
Voici ce qui a retenu mon attention cette semaine.

Consternant

« Consternant ». Dans ces trois syllabes il y a « sternant »… Mais je retiens la première !!
On pourrait en rire si ce n’était dramatique.

Continuer la lecture de « La Réunion semaine 3 »

La Réunion semaine 2

St Leu

Deuxiéme semaine à La Réunion. Que semblent loin les gesticulations nationales et internationales : on peut comprendre le peu d’intérêt manifesté par les réunionnais face à effervescence médiatique et politique du monde.
J’essaie d’y être attentif : quelques réflexions sur des événements qui m’ont interpellés, en particulier celui de la Pma qui revient sur le devant de la scène : n’en fait-on pas trop de part et d’autres ? Il faut pourtant mettre des garde-fous… Jusqu’où ?

Continuer la lecture de « La Réunion semaine 2 »