Il est temps de se « réorienter »

Le soir tombait.
Il pleuvait d’une pluie battante.
Un homme en blanc, boitillant, voûté, s’avance sur la place St Pierre à Rome.
Seul.
Face à lui, une immense place déserte avec quelques individus.
La lumière blafarde bleue des gyrophares de police rend irréel l’événement.
Il parle au Monde suivant l’expression « Urbi et Orbi » (à la Ville et au Monde) par les Médias.
Image saisissante et bouleversante.
La fragilité et l’impuissance d’un croyant démuni portant la souffrance du Monde.
Mais, en même temps, perception d’une immense communion virtuelle avec des croyants et incroyants du Monde entier

Continuer la lecture de « Il est temps de se « réorienter » »

Prière : Risque ta vie et mange ta mort

Comme dans tous les époque de malheurs, depuis la nuits des temps, l’homme ressent le besoin de se confier à une divinité ou une transcendance qui pourrait le protéger. Comme aujourd’hui face à la pandémie du Covid-19. Il y a en lui comme un sursaut, un réveil pour se confier à plus grand que lui quand quelque chose le dépasse ou quand il n’a plus la mainmise sur les événements.

Continuer la lecture de « Prière : Risque ta vie et mange ta mort »

Le prêtre, un autre Christ vraiment ?

Lors d’une semaine de jeûne récente à laquelle j’ai participé à Sénanque, l’animation spirituelle était assurée par un prêtre très respectueux des appartenances ou non-appartenance religieuses de chacun. La démarche de foi ou de recherche spirituelle dépasse le côté institutionnel  ou religieux;  ce prêtre a su, avec tact et compétence, accompagner les  » 28 pèlerins » que nous étions sur un chemin singulier pour chacun.
Mon propos toutefois ne se situe pas là.  
Lors d’un partage, j’ai tiqué quand il nous a suggéré que l’un des lieu de présence du Christ se situe dans la personne du prêtre. « Pas ajusté et pas tout à fait vrai » me suis-je tout de suite dit ; sans pour autant pouvoir argumenter plus loin en moi; le malaise était là et d’autant plus présent que le débat sur le cléricalisme aujourd’hui dans l’Eglise catholique bat son plein. Et je pressentais que cette affirmation était un aspect (assez subtil, il faut le dire), de cette approche cléricale, dans toute sa splendeur.
Ayant pris le temps de me poser, voici quelques unes de mes réflexions concernant ma perception sur cet état sacerdotal . Elle n’engage que moi, qui suis un peu en marge ou sur les parvis…

Continuer la lecture de « Le prêtre, un autre Christ vraiment ? »

Le dogme, cancer de l’Eglise catholique ?

Voici un texte qui date un peu…si on peut dire… Mais tout va si vite !
Il est paru en 2016. C’est une opinion de Jacques Meurice, ancien prêtre-ouvrier et écrivain. Auteur de « Adieu l’Eglise. Chemin d’un prêtre-ouvrier », Paris, L’Harmattan.
A l’heure où certains s’arque-boutent sur les dogmes et d’autres s’interrogent sur leurs conséquences dans les orientations ecclésiales et la crédibilité de l’Institution ce texte qui suit est le bienvenu pour se questionner sur la pertinence de certaines de ces « vérités de foi ». Pour rappel , le dogme est une doctrine dans laquelle l’Église propose de façon définitive une vérité révélée .

Continuer la lecture de « Le dogme, cancer de l’Eglise catholique ? »

Allégresse des hommes, marcheurs au Souffle de l’Esprit

DCIM\100MEDIA\DJI_0016.JPG

Dans son écrin de verdure, la communauté de La Roche d’or, à Besançon ou aux Fontanilles dans les Pyrénées, accueille, pour des retraites spirituelles, des hommes et des femmes en recherche.
L’un de ses prédicateurs, aujourd’hui décédé, a traduit le Poème des Béatitudes dans l’évangile de Matthieu à partir du texte hébreu, cherchant à extraire l’essentiel des mots . Comme ici, par exemple, le mot « bienheureux » porte en lui, en hébreu, la notion de marche et celle de grande joie.
Les mots chantent et invitent à la danse.
Je vous les partage, tout comme cette phrase de Florin qui nous rappelle les mots d’Etty Hillesum :
« Pratiquer la miséricorde envers Dieu, c’est certainement là le rôle le plus royal de la liberté humaine ».

Continuer la lecture de « Allégresse des hommes, marcheurs au Souffle de l’Esprit »

Ohé ! Y a-t-il des chrétiens dans les manifs ?

Je vous partage ici un cri.
Celui d’un ami, enseignant qui s’investit dans les mouvements sociaux avec son épouse, ma filleule.
Il s’interroge longuement sur la présence des chrétiens dans les manifs : Mais où sont-ils donc ?
Peut-on parler plutôt, avec plus de justesse, de leur quasi absence dans ce combat des hommes pour plus de justice et de fraternelle solidarité ?
Son interpellation interroge tout homme de « bonne volonté » si ces deux mots parlent à certains. Elle fait partie aussi de mes questionnements depuis des années.

Avant de quitter le Brésil ce soir, je ne peux que faire le lien avec ce qui se vit ici au niveau de l’Eglise catholique : comment est-on passé des combats qu’a suscité la théologie de la libération qui mettait le pauvre en priorité des luttes ecclésiales et sociales à des adorations eucharistiques complètement déconnectées du réel et de la vie ?

Continuer la lecture de « Ohé ! Y a-t-il des chrétiens dans les manifs ? »

Bible et lecture

Voici un commentaire en réponse à un article paru ici . Il s’agit d’un interview d’un Père ( oui c’est ainsi qu’il se fait encore appelé), jésuite, à propos de la déclaration du Pape Francois proposant un dimanche de la Parole dans l’Eglise catholique ce 25 janvier.

« J’aime globalement cet interview en particulier cette ouverture : « …Dieu parle aussi à tous les peuples et les semences du verbe, nous dit le concile Vatican II, sont contenues dans les cultures, les traditions des divers peuples…. »
La Vérité de Dieu est multiple et ne s’enferme pas, même dans une Eglise particulière.

Continuer la lecture de « Bible et lecture »

Théologie de la libération 3

Quel peut être l’avenir de la théologie de la libération aujourd’hui ?
dernier volet 3/3 de notre réflexion sur la théologie de libération ( 5 mn de lecture)

volet 2 ici 

148341223

Quand le Pape François déclare que les hommes sont des esclaves devant « se libérer des structures économiques et sociales qui [les] réduisent à l’esclavage », il provoque des vagues d’indignation chez les conservateurs et les tenants d’un capitalisme débridé (les mêmes ?). La chasse au sorcier est lancée : « c’est un marxiste » diront les médias outre-atlantiques, supports de la pensée ultralibérale en place et soucieuse de ses intérêts…

Continuer la lecture de « Théologie de la libération 3 »

Théologie de la libération 1

Nous sommes au troisième séjour chez notre fils au Brésil. Occasion de me souvenir des séjours précédents et des notes prises à ces occasions pour le site du CCFD Plouay (aujourd’hui fermé).
Je me propose de les reprendre, du moins certains thèmes comme celui de la théologie de la libération (en 3 parties) ou celui des paysans sans terre (6).
Le poids négatif et l’opposition virulente des conservateurs et des intégristes au sein de certaines églises tant catholiques que protestantes sur l’ approche de la théologie de la libération m’invite à ce petit rappel toujours d’actualité… (5 petites minutes de lecture pour chaque article)
J’écrivais alors en 2016 :

Continuer la lecture de « Théologie de la libération 1 »