Confinement et liberté de culte

Vingt-et-une requêtes souvent proches de la mouvance traditionaliste, ont été déposées par des évêques, dont le président de la Conférence des évêques de France Eric de Moulins-Beaufort, des associations catholiques comme Civitas, les Associations familiales catholiques, ou encore des requérants particuliers. Tous contestent le décret de reconfinement pris par le gouvernement le 29 octobre qui pour eux portent atteinte à la liberté de culte.
Les messes restent interdites en public durant toute la période du confinement répond le Conseil d’Etat et ce, jusqu’à nouvel ordre. La haute autorité administrative reconnaît « la liberté de culte » mais  justifie, en revanche, sa décision par l’urgence sanitaire liée à l’explosion de l’épidémie de Coronavirus sur le territoire national.
Que dire de ces attitudes revendicatives quand toutes les autres religions, chrétiennes (protestantes, orthodoxes, anglicanes), islamiques, juives, bouddhistes … acceptent ces mesures sanitaires de solidarité et de citoyenneté pour la protection et la santé de tous ?

Continuer la lecture de « Confinement et liberté de culte »

« Dieu tout puissant ! »


C’était le cri de nos grands parents pour conjurer le sort !
Il est des idées reçues (ou qu’on projette) sur « Dieu » telles qu’on ne peut que les fuir et fuir ceux et celles qui les propagent. Parmi elles, concernant le Dieu de certains chrétiens, l’idée que ce Dieu serait Tout Puissant. La caricature la plus explicite ces derniers temps viendrait des évangélistes américains qui soutiennent Trump, non pour défendre leur morale ou leur religion fondamentaliste mais pour asseoir leur richesse et leurs valeurs ultraconservatrices dépassées qu’ils auraient méritées par leur mérites de la part de Dieu .
Ce Dieu là, dans le passé récent, motivait les troupes guerrières qu’elles soient allemandes ou françaises, avec la bénédiction des prélats. Mais n’est-ce pas en fin de compte les projections humaines de toujours ? le Dieu d’Israël dans la Bible n’était-il pas celui qui donnait la victoire car il était plus fort que le dieu des ennemis ?

Continuer la lecture de « « Dieu tout puissant ! » »

Doctrine sociale de l’Eglise

Dernièrement, sur Facebook, un commentateur d’un article sur Facebook écrivait « Who else? Mais par contre, je vous en conjure, arrêtez les conneries avec cette raclure de pape et son encyclique de mes deux ! »
Je lui avais répondu :
« Moi aussi, je t’en conjure, ce n’est pas avec ce type de jugement à l’emporte pièce définitif et binaire qu’on va avancer. Ca frise le mépris. Je t’invite à au moins lire le premier chapitre de cette encyclique pour revoir ton appréciation … J’ai connu un temps où des sections communistes lisaient et travaillaient la doctrine sociale de l’église pour ancrer leur action.

Continuer la lecture de « Doctrine sociale de l’Eglise »

Fratelli tutti

Un des thèmes (si on peut en parler ainsi)  qui revient avec force dans l’encyclique est celui des migrants.
Pape François ne va pas par 4 chemins et interpelle les chrétiens sur leur cohérence avec leur foi et les Evangiles.
Ce qui m’étonne dans la réception de ce texte c’est qu’il n’est pas reçu par les tenants d’une Eglise traditionnelle qui n’ont pas de mots assez durs pour vilipender le pape qui pourtant ne fait qu’appliquer la doctrine sociale de l’Eglise et surtout les paroles du Christ qui les invite à vivre fraternité et compassion vis-à-vis des plus démunis.

Continuer la lecture de « Fratelli tutti »

Fratelli tutti : petit manuel de fraternité

Le pape François vient de publier sa deuxième encyclique sous l’égide de St François d’Assise. Je ne ferai pas de commentaires à propos de ce document puisque je viens de commencer sa lecture.

Aux dires des premiers lecteurs ce document se veut accessible à tous, croyants et incroyants. Chacun pourra retrouver un discours empli d’humanité, sans complaisance c’est certain, mais aussi lourd d’espérance et de vision.
Le sociologue Alain Caillé qui s’affirme athée se dit « … en harmonie [ avec le texte]. Certes, ce ne sont pas les références philosophiques ou économiques qu’il m’arrive de manier, mais le texte peut se lire hors de la tradition chrétienne. Et le pape utilise un langage plus sociologique ou philosophique qu’ecclésial. « 

lire la suite

Pourquoi restaurer les églises ?

Courbons

Il y a quelques jours, en faisant découvrir à des amis le village de Courbons et sa magnifique vue sur la vallée de la Bléone et le Cousson nous sommes « tombés » sur l’inauguration de fin de travaux de l’église. Curieux, j’ai écouté les traditionnels discours des uns et des autres… mais je n’ai pas entendu celui que j’attendais : celui du curé doyen de Digne qui a pieusement fait de la figuration.
Etrange, dans le pays de la laïcité, de voir la mainmise du politique sur ces bâtiments qui deviennent essentiellement et de plus en plus culturels et patrimoniaux. et C’est bien ! Les journaux du lendemain relatent la présence des acteurs économiques et politiques locaux mais ne nomment pas celle du curé.
Exit le cultuel et la dimension spirituelle de ce lieu. En cette période de Covid où tout le monde s’affiche masqué à cette cérémonie en extérieur, le culturel (qui ne manque pas d’r) a pris le pas sur le cultuel qui lui agonise par manque d’air (de Souffle ?) dans sa bien-pensance étouffante et ses rites d’un autre âge.
La chorale, devant l’église en pleine montagne, a vaillamment chanté « La mer » (si, si !) « Que c’est beau la vie », « Aux Champs-Elysées » et autres fadaises sans chercher à personnaliser l’événement… Pour l’occasion, je m’attendais un peu à un chant religieux traditionnel occitan dans ce pays si fier de sa langue…  mais non, rien.

Continuer la lecture de « Pourquoi restaurer les églises ? »

Colchiques dans les près fleurissent, fleurissent…

Les  pénitents des Mées

Les colchiques dans la montagne annoncent la fin de l’été. Elles m’ont accompagné ce jour au long de la randonnée que j’ai effectué avec des amis aux Mées sur la crête des Pénitents et dans la forêt proche .
Le village des Mées doit sa notoriété aux rochers étroits qui se dressent sur plus de 100 mètres de haut sur la commune. On les appelle les Pénitents en raison de leur forme longue et étroite. Certains y ont vu une procession de moines coiffés d’une capuche pointue. D’après la légende il s’agirait des moines de la Montagne de Lure pétrifiés par Saint Donat, leur supérieur, au temps des invasions sarrasines et punis ainsi pour s’être épris de jeunes femmes mauresques.
Ah ! La concupiscence ou la convoitise sont vieilles comme le monde, même chez les religieux… !

Continuer la lecture de « Colchiques dans les près fleurissent, fleurissent… »

La Réunion semaine 4

A La Reunion c’est la grande campagne sucrière qui debute. D’immenses « cachalots » (immenses remorques où s’entassent les tiges de canne fraîchement coupées )envahissent les routes invitant à la prudence. D’autant plus que la situation automobile est dantesque. Pire qu’en région parisienne et nous sommes pourtant en période de vacances !

Voici ce qui a retenu mon attention cette semaine.

Continuer la lecture de « La Réunion semaine 4 »

La Réunion semaine 3

Troisiéme semaine à l’île de La Réunion. Attentif à ce qui se passe en métropole et ailleurs dans le Monde.
Ici nous avons quitté notre hébergement dans « les hauts » : il fait froid en cette période hivernale ! D’autres amis de notre fille partis en vacances en métropole nous prête leur appartement sur la côte à St Leu ou la température est plus agréable.
Voici ce qui a retenu mon attention cette semaine.

Consternant

« Consternant ». Dans ces trois syllabes il y a « sternant »… Mais je retiens la première !!
On pourrait en rire si ce n’était dramatique.

Continuer la lecture de « La Réunion semaine 3 »

Histoires de femmes

Le trou St Martin est dans l’échancrure située au 2/3 de la barre à droite

Face à chez moi se dresse, au loin, la grande barre des Dourbes solidement amarrée au Pic de Couard. 17 kms de long (la plus grande d’Europe dit-on), elle surligne l’horizon entre ciel et terre à 1730 m d’altitude. Chaque soir son grès blanc s’illumine des couleurs du soleil couchant. Toutes les palettes de couleurs y passent au gré du jour, de sa limpidité, de ses éventuels orages. Voilà bien longtemps que ce massif « m’appelait » et jeudi dernier j’ai pu gravir et arpenter la crête, sur 12 kms, du Pas de Tartonne au Pas de la Faye (prononcer faille. le ‘Pas’ dit le ‘Passage‘) . En découvrant par le haut le « trou Saint Martin » qui deux fois l’an, le 11 novembre et le 30 Janvier laisse passer le soleil, très bas à ces saisons, pour venir illuminer une petite minute le rocher Saint Martin bien en contrebas.

Le décor étant planté, j’en viens au sujet de mon billet. Allez donc savoir pourquoi, dans mon semi sommeil, la nuit suivante cette marche et cet environnement m’ont fait pensé à Rahab la prostituée et à… Anne Soupa. Avant de vous dire pourquoi je vous présente ces deux figures de femmes :

Continuer la lecture de « Histoires de femmes »