Une nouvelle réforme des retraites est-elle nécessaire ?

Je reproduis ici un interview de Mikael Zemmour (à ne pas confondre avec le politicien d’extrême droite ) paru dans la revue « Etudes » de février 2023. Monsieur Zemmour est maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et codirecteur de l’axe « Politiques socio-fiscales » du LIEPP. Ses recherches portent sur l’économie politique du financement de l’État social. Ses propos sont recueillis par Nathalie SARTHOU-LAJUS.
L’article est introduit ainsi :
Comme en 2010, le projet de réforme des retraites annoncé pour l’année 2023 prévoit un report de l’âge d’ouverture des droits et un allongement de la durée de cotisation. Il s’agirait de travailler plus pour « sauver nos pensions ». Dans quelle mesure le système de retraite actuel est-il réellement en danger ? Entre-t-on dans un nouvel âge de la réforme des retraites, visant la réduction de leur durée et du niveau moyen des pensions ? Les images ne sont ps de la revue Etudes mais miennes pour faciliter la lecture

Le système des retraites par répartition, qui est un des piliers de la solidarité en France, est-il encore suffisamment robuste ou traverse-t-il une période compliquée ?

Continuer la lecture de « Une nouvelle réforme des retraites est-elle nécessaire ? »

Prière : Risque ta vie et mange ta mort

C’était en mars 2020, en plein Covid que j’avais écrit cet article sur ma perception de la prière. Il revient à moi par l’intermédiaire de mes amis protestants qui intitulaient de réflexions un questionnaire avec des titres comme « avancer quand les autres reculent, » « persévérer quand les autres tombent », « achever quand les autres fléchissent ». Ils m’évoquaient le Père Monier de La Roche d’or, avec sa prière que vous trouverez en fin d’article.
Cet article qui suit a été écrit lors de la Covid et face à l’insistance déplacée de prières de clercs implorant Dieu d’éloigner le virus… Le voici, toujours d’actualité me semble-t-il… La dégradation de la terre, la haine et les divisions dans nos paysages politiques et religieux nous invitent encore et toujours à clarifier nos attitudes priantes.

Comme dans tous les époque de malheurs, depuis la nuits des temps, l’homme ressent le besoin de se confier à une divinité ou une transcendance qui pourrait le protéger. Comme aujourd’hui face à la pandémie du Covid-19. Il y a en lui comme un sursaut, un réveil pour se confier à plus grand que lui quand quelque chose le dépasse ou quand il n’a plus la mainmise sur les événements.

Continuer la lecture de « Prière : Risque ta vie et mange ta mort »

Un corps spirituel à recevoir et à construire

La semaine de l’unité des chrétiens se termine. Je vous propose un nouvel extrait de mon livre « Jours sombres en Église » tiré de son troisième chapitre. Je le choisis car il y est question d’unité. Si ce chapitre concerne l’unité des catholiques dans leur Église (puisque le thème du livre la concerne essentiellement), il est évident qu’elle déborde le cadre de cette Institution ecclésiale, voire, pour moi , les religions, pour rejoindre tous les hommes et les femmes de ce temps, croyants ou non.
Ce chapitre fait partie d’une vingtaine de propositions que je fais pour tenter de changer les méthodes ecclésiales qui enferment et ouvrir les esprits à une autre forme de vie communautaire pour se recevoir comme membres d’un même Corps. Mais, faut-il garder cette orientations en institution ou s’ouvrir, au nom de notre foi, à toute l’humanité ?

Continuer la lecture de « Un corps spirituel à recevoir et à construire »

Taxons les riches pour lutter contre les inégalités !

L’homme le plus riche du monde, Warren Buffett, révélait en 2008 une vérité inconvenante. « Il y a une guerre des classes, c’est un fait, mais c’est ma classe, la classe des riches, qui la mène, et nous sommes en train de la gagner». Il était soutenu dans son propos par les études de la Banque des règlements internationaux (BRI), du Fonds monétaire international (FMI) ou de la Commission européenne, qui reconnaissent  que la part des profits, ou du capital, dans le partage de la richesse collective s’est singulièrement accrue, dans tous les pays occidentaux, depuis les années 1980, au détriment des revenus du travail.

« Nous vivons une période de crise source d’énormes souffrances pour la majeure partie de l’humanité. Elle génère des fortunes colossales pour une poignée de personnes. « Les inégalités économiques ont atteint des niveaux extrêmes et dangereux », écrit l’organisation internationale Oxfam dans son rapport annuel sur les inégalités. Portées par la flambée des cours de Bourse, les grandes fortunes se sont envolées au cours des dix dernières années.

Continuer la lecture de « Taxons les riches pour lutter contre les inégalités ! »

Dieu est un Dieu qui surprend »

Je vous propose un nouvel extrait de mon livre « Jours sombres en Église » tiré du chapitre 2, intitulé « Dieu est un Dieu qui surprend » , à la page 98

« L’évêque du diocèse a écrit un catéchisme intitulé « Le catéchisme expliqué ». Pour lui, dit-il c’est « un ouvrage de référence, très fouillé, plutôt destiné à ceux qui, dans l’Église, doivent enseigner la foi ». Oui, parce que, pour lui, apparemment, la foi s’enseigne et ne se reçoit pas. Comme si la foi s’apprenait comme dans les livres d’école. Pour lui, la foi est de l’ordre d’un savoir et non d’une expérience personnelle et communautaire. Comment donc ces « enseignants » s’y prennent-ils pour aider les jeunes à entrer en relation avec Dieu ? Au delà des manières d’apprendre à bien faire des génuflexions ? Comment, par leur vie et leur témoignage, leur donnent-ils le « goût de Dieu » ? Je n’ai pas lu ce catéchisme expliqué. Et, pour tout dire, je n’en ai guère envie. Je ne peux donc en faire de commentaire.

Continuer la lecture de « Dieu est un Dieu qui surprend » »

Faut-il se taire encore une fois ?

Comment combattre cléricalisme et gouvernance

Voici un extrait du chapitre 2 de mon livre « Jours sombres en Église » qui vient de sortir au mois de décembre dernier .

Pour l’Église catholique, « …Les postures, quelles qu’elles soient, ne nécessitent-elles pas une ouverture, la plus grande possible, aux réalités de la société aujourd’hui et un type de présence fait de gratuité, d’ouverture à l’universel et de tolérance ? Sans arrière-pensée de récupération ou volonté d’imposer ses manières de croire ? Être là, présent, simplement, dans un monde sécularisé, « loin de Dieu » diront certains, (mais est-ce si sûr ?), – mais ô combien ! -, en recherche d’une humanité où Dieu se dit. Comment se retrouver, au cœur de sensibilités opposées ? Les conflits sont-ils irréductibles ou la porte d’entrée d’un apprentissage à vivre ensemble malgré tout ?

La Parole, celle écoutée à l’intime plus qu’assénée de l’extérieur, celle partagée et non glissée comme une peau de banane, ne serait-elle pas le seul vecteur encore audible pour dire à mots nouveaux, ceux d’aujourd’hui, une expérience de rencontre qui a transformé la vie des uns et des autres ?

Continuer la lecture de « Faut-il se taire encore une fois ? »

François, paysan moine et poète

au cœur du Mont Dore

J’ai la chance de connaître François Cassingena Trévédy par diverses rencontres avec lui et des amis, dans son lieu de vie de l’époque, à Ligugé. Par Facebook aussi où il publie de courts articles. De nombreuses revues et hebdos lui font la une. je lui avais dédié un post sur ce blog en 2020 : « Nous sommes entrés dans une fraternité de l’extrême »

Face à l’effondrement du paysage religieux en France, le moine et poète du Cantal nous invite aujourd’hui à prendre de l’altitude, à partir pour avoir un nouveau regard. Un mouvement qu’il explique dans son nouvel ouvrage, « Propos d’altitude » paru aux éditions Albin Michel.

Continuer la lecture de « François, paysan moine et poète »

Lula

Je ne sais si vous avez assisté à la prise de la présidence de la République du Brésil par Lula ce 1er Janvier. La présence chez moi, pour les fêtes, de mon fils, de sa femme et de sa belle-mère brésiliennes qui vivent à Sao Paulo a été l’occasion de participer, via Youtube, à cette cérémonie. On sait que l’ex-président Bolsonaro a très mal digéré sa défaite et préféré rejoindre Trump dans sa résidence de Mar el Largo aux USA. Donc pas de passation directe entre les deux hommes comme le veut la tradition. Ce dernier, dans un profond déni de démocratie, a préféré fuir ses responsabilités. Honte à lui !

Pour « contourner » cette absence, Lula a reçu son écharpe d’un groupe de personnes qui se la sont transmis les uns aux autres avant que l’un d’eux la lui passe au cou. J’ai été très ému de cette séquence  : il y avait les principaux exclus de la société brésilienne : l’indien Raoni, défenseur de la forêt et pourchassé de son lieu de vie, handicapé méprisé, enfant noir de 10 ans, femme bafouée dans une société machiste, membre LGBT, éboueur et quelques autres … chacun représentant avec fierté sa communauté méprisée, violentée, combattue. Bel exemple de valoriser ainsi tous les rejetés du pays dans la nouvelle marche qui s’ouvre et de les inclure dans son projet. Ici point d’officiels ni de généraux mais des gens simples et heureux.

Continuer la lecture de « Lula »

Meilleurs vœux !

Meilleurs vœux

En ce premier jour de l’année 2023, avec toute ma petite famille réunie, nous sommes partis faire une promenade du côté de Thoard, à la chapelle Sainte Madeleine. Elle a ceci de caractéristique que, dans ce qui était ruines, l’artiste Andy Goldworthy, expert dans le Land Art, a créé une œuvre que j’aime beaucoup. En moi est montée, comme donnée, une invitation pour chacun de vous à l’occasion des traditionnels vœux de nouvel An.

Continuer la lecture de « Meilleurs vœux ! »

François et Gad

Photo Aleteia

 « J’ai été très touché par ce grand homme simple, humble et rayonnant ». Ce sont les mots de Gad Elmaleh après sa rencontre avec le pape François le 23 décembre dernier. je voudrais les reprendre pour vous adresser mon coup de cœur. Pas seulement à cause de ces deux personnages, mais, à travers eux, par la petite musique du cœur qui a surgi.

Une rencontre entre deux hommes. Deux hommes en chemin de l’un vers l’autre, dans le respect des différences. Deux hommes qui vont à l’Essentiel, sans s’embarrasser de fioritures, de superbe ou de tergiversations. Deux hommes qui tentent de vivre leur pleine humanité à travers l’attention de ce qui se passe à l’intime de chacun d’eux. Simplement.

Continuer la lecture de « François et Gad »