Emerveillement

En ces périodes de confinement la nature reprend ses droits…
Mon voisin a eu la visite de sangliers dans ses poubelles la nuit dernière… et les loups rôdent autour du village.
J’ai trouvé sur Youtube ce magnifique reportage « Lavandes vivantes » sur la faune des quatre saisons qui fréquente les champs de lavande …
C’est mon environnement ! Je vous le partage.
Il est signé de Nicolas Ughetto de la Galerie du Ventoux à Sault.
Puisse la contemplation de ces paysages vous procurer la Paix.

Pour cet artiste-commerçant ne serait-ce pas une occasion de recevoir votre visite sur son site internet et de lui commander un tirage d’une de ses œuvres pour les fêtes de fin d’année ?

durée 5,40 mn

Continuer la lecture de « Emerveillement »

Les damnés de la terre

Le journal l’Humanité dans son édito du 7 octobre nous interpelle :
 » Précarité ? La meilleure alliée de la pandémie… Si elle ne nous étonne guère, l’étude réalisée par Médecins sans frontières (MSF) entre le 23 juin et le 2 juillet, la toute première du genre en France et en Europe, donne froid dans le dos et éveillera peut-être quelques consciences bien éteintes : plus d’une personne sur deux en grande précarité, pour l’essentiel des migrants, a donc été infectée par le Covid-19. Un taux parmi les plus élevés jamais observés. Ces résultats impitoyables démontrent une prévalence énorme, supérieure à ce que les spécialistes peuvent observer en Inde ou dans les bidonvilles du Brésil…« 

Continuer la lecture de « Les damnés de la terre »

Histoires d’eau

L’eau se rappelle à notre bon souvenir pour nous inviter à penser à elle comme élément central et déterminant de notre avenir et de notre survie.
Pendant que la rivière le Doubs qui a donné son nom au département est complètement asséchée, plus au sud, le Var et la Vésubie n’arrivent plus à contenir le trop plein d’eau qui monte de la Méditerranée et provoque des catastrophes jamais vues dans la région. 
En cause une seule et même raison : le réchauffement climatique.
Plutôt que de s’attaquer à  la racine du problème,  le gouvernement déclare les villages en catastrophes naturelles et une députée  Larem « assiste » (de loin semble-t-il et sans agir) à une nette dégradation de la situation climatique.

Continuer la lecture de « Histoires d’eau »

Le Lac d’Allos

Lac d’Allos

Il est des lieux comme des hommes : soit désolant d’insignifiance, de banalité et de platitude,  soit inspirant et invitant à  l’intériorité pour peu que l’on sache faire silence et contempler ce que ces lieux et ces hommes donnent.
Le chemin-passage vers cet essentiel de Vie est long.
 Apprendre à  saisir ce Kairos, ce moment opportun, pour s’ouvrir à  l’inentendu et fuir ceux qui peuvent (ce qui peut) nous dévitaliser.
La rando d’hier à été pour moi un de ces temps propice à cette ouverture. Pour ceux qui connaissent le lac d’Allos, il savent de quoi je parle.
Lorsque le paysage se découvre après une petite heure de montée, je suis à chaque  fois émerveillé  de la beauté  du site.

Continuer la lecture de « Le Lac d’Allos »

Colchiques dans les près fleurissent, fleurissent…

Les  pénitents des Mées

Les colchiques dans la montagne annoncent la fin de l’été. Elles m’ont accompagné ce jour au long de la randonnée que j’ai effectué avec des amis aux Mées sur la crête des Pénitents et dans la forêt proche .
Le village des Mées doit sa notoriété aux rochers étroits qui se dressent sur plus de 100 mètres de haut sur la commune. On les appelle les Pénitents en raison de leur forme longue et étroite. Certains y ont vu une procession de moines coiffés d’une capuche pointue. D’après la légende il s’agirait des moines de la Montagne de Lure pétrifiés par Saint Donat, leur supérieur, au temps des invasions sarrasines et punis ainsi pour s’être épris de jeunes femmes mauresques.
Ah ! La concupiscence ou la convoitise sont vieilles comme le monde, même chez les religieux… !

Continuer la lecture de « Colchiques dans les près fleurissent, fleurissent… »

C’est la rentrée !

photo éducation nationale

Un vrai bonheur de voir la joie de ma petite fille sur Skype et celui des petites voisines regagner le chemin de l’école pour enfin retrouver les copains et les copines.
Comme une invitation pour les adultes à prendre ce même chemin de joie simple, jamais acquise, mais toujours donnée.
Rentrée « scolaire » pour ces « grands » aussi, pour apprendre, dans une écoute fine, à recevoir ce qui parle à l’intime ?
Car les vents contraires ne manquent pas pour tenter de les installer dans la désolation, le découragement ou la peur (surtout la peur)… et dans la fatigue qui leur tombe dessus avant même d’avoir entamé l’année !
Mais il est parmi eux des hommes et des femmes qui sont comme des poteaux indicateurs dans ce monde déboussolé.

Continuer la lecture de « C’est la rentrée ! »

La Réunion semaine 5

Dernière semaine à La Réunion et le départ se profile. Sur la photo de cette marine à St Leu se profile aussi une pollution aux hydrocarbures due à un cargo échoué à l’île Maurice. Personne n’en parle à part le député européen insoumis Younous Omarjee qui remue ciel et terre pour éviter un désastre écologique.
Hier, visite à Cilaos dans son écrin encore préservé, au pied du piton des neiges, le plus haut sommet de l’océan indien (3070 m) . Comment ne pas penser à tous ceux qui ont apporté dans ces contrées reculées il y a quelques siècles des « rudiments » de survie pour des populations pauvres et abandonnées qui avaient fui l’esclavage. Leur souci était d’abord le bien-être des hommes et des femmes avant tout prosélytisme déplacé. Certains missionnaires, venus en grande partie de Bretagne, savaient se faire proches et ouverts.
Voici ce qui a retenu mon attention cette semaine :

Continuer la lecture de « La Réunion semaine 5 »

« Pars, va vers toi… »

Cascade de la pie dans les Clues de Verdache

En octobre 2018, j’écrivais à mes enfants : « … La nature se pare de tous ses atours en peignant ses feuilles automnales qui viendront tapisser le chemin du Roi juste avant son Passage. Comme pour une Fête-Dieu. Jaune, orange, mordorée, fuchsia, violine, toutes les couleurs sont prêtes pour l’honorer.
Sûr ! Il passe aussi par là. Il arpente toute sa création soir et matin pour voir si, pour demain, le chemin du randonneur est prêt.
A quoi servirait tous ces efforts pour Dieu seul si l’homme ne s’en émerveillait pas ? Car il s’agit de l’ouvrir à la Beauté. Il en a tant besoin ! Saura-t-il voir son Dieu qui se démène ?… »
Et, en écho, dans ma méditation du jour je recevais cette confidence exprimée par Jean de La Croix :  » En hâte, il a passé par ces bocages et les parcourant du regard, par son seul visage, il les a laissés vêtus de beauté « .

Continuer la lecture de « « Pars, va vers toi… » »