Pour un monde fraternel

partager

« La seule manière de « fracturer » le monde est d’y introduire, partout où cela est possible de la gratuité, l’échange du don…
La mission du chrétien n’est pas d’envelopper le réel d’un imaginaire religieux…mais de rendre manifeste ce qu’il s’agit de bien voir : que le monde n’a d’autre raison qu’un amour offert de manière inconditionnée.
Ce n’est pas à l’aune d’une morale de valeur, de commandements ou d’interdits que se vit l’Evangile mais à la mesure d’une fraternité vraie, concrète, et qui ne peut se vivre que dans « les catégories de la rencontre. »
Dominique Collin
dans Le christianisme n’existe pas encore p.64

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.