La soif du monde est grande… !

partager

naufrage

Allons nous vers un effondrement des institutions religieuses ?
Nous sommes dans une période où les réponses ecclésiales ou religieuses diverses tombent à plat et n’intéressent plus guère.
Pourtant la soif du monde est grande.
Les turpitudes politiques, le libéralisme économique, les outrances financières, les dérisoires « réponses » des religions tombent à plat face aux cris de demande de sens et de valeurs telles que la justice, la paix, la joie, la solidarité.
Les pauvres réponses médiatiques qui se focalisent sur les affaires politiques, footballistiques ou cyclistes ne viennent guère aider à donner du sens, de la liberté d’esprit et de la joie intérieure profonde. Au contraire, elles détournent de l’essentiel et du crucial et semblent installer les gens dans la fuite en avant …
Les Eglises ne peuvent se satisfaire de dénoncer l’individualisme, le repli sur soi si elle ne proposent pas fermement la fraternité,  le partage, le soin de la planète, du frère migrant ou le bien commun…  sans oublier de vivre sa propre cohérence et le souci de vérité.
Encore faut-il quelles soient entendues si elles le font !

Que manque-t-il aux hommes pour se réveiller et sortir de leur léthargie ?
Peut-être que ce qui nous manque c’est un retour à la découverte de ce que certains appellent « Le Poème ».
Cette « Bonne Nouvelle », loin des carcans dogmatiques ou moralisateurs où elle a été enfermée, nous permettrait peut-être de revenir aux essentiels de l’homme en refusant ou en clarifiant toute foi sociologique ou intéressée pour passer par le tamis d’une réappropriation personnelle et nouvelle d’une spiritualité ancrée dans une relation d’intimité avec le Dieu qui nous habite.
Le Christ, à sa manière, nous montre le chemin.

Ce blog voudrait proposer des réflexions, des articles qui permettraient ce chemin loin des futilités et des frivolités dont nous abreuve la société aujourd’hui.
Votre participation pourra aider à mettre des mots sur des expériences qui, j’en suis sûr, ne sont pas l’apanage de quelques uns mais reflètent une histoire universelle dont chacun fait partie.

En route !
L’Avenir est ouvert !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.