Humanisme et religions

partager

j’ai apprécié cet enseignement de John Martin sur la nécessité de nous ouvrir à une conscience universelle loin des ghettos religieux ou laïques. A méditer, pour un même combat ….

« … Le monde est divisé entre de nombreuses religions et spiritualités non religieuses : hindouisme, christianisme, Islam, bouddhisme, jainisme, sikhisme, taoïsme, shintoïsme, sécularisme ,athéisme, communisme, les religions indigènes, les religions naturelles etc…. Les « ismes » créent une conscience collective avec des étiquettes collectives, avec leurs démarcations collectives. Quand il y a une frontière il y a potentiellement conflit et guerres. Quand il y a une frontière, il y a besoin de protéger sa frontière et une possible ambition d’élargir sa frontière. Quand il y a le besoin de protéger sa frontière et une possible ambition de l’élargir, il y a une violence inhérente. Avec cette violence inhérente il n’est pas possible d’avoir une paix permanente dans le monde. Nous pouvons avoir une trêve temporaire avec l’idée de tolérance et de coexistence, mais pas de solution ni de paix permanentes possibles. À tout moment un conflit peut surgir, la violence peut éclater. Même un petit événement peut dégénérer en problème mondial…. »

 » … L’identité collective ou l’identité religieuse peut être très rigide et ses croyances sont vues comme si elles étaient écrites sur des tablettes de pierre et donc immuables. Elle résiste à tout changement. L’intégration aux valeurs laïques du milieu environnant devient difficile. Un dialogue authentique et fécond n’est pas possible. Elle est prête à se défendre, prête à mourir, prête à tuer. Elle peut devenir un aliment difficilement assimilable. Donc il peut y avoir un conflit entre des croyances religieuses rigides et l’état laïc… »

 » …. Il est regrettable que le christianisme ait écrit son enseignement sur des tables de pierre était créé un système de croyances rigide qui est devenu une source de conflits et de guerres dans le passé et de division dans le présent. La laïcité cherche la liberté de penser, de vouloir et d’agir, ce qu’une religion rigide ne donne pas. L’athéisme est une rébellion contre le concept dictatorial de Dieu. En raison de la laïcité et de l’athéisme, le christianisme est en train de perdre son influence dans les pays européens.

Pour apporter la paix dans le monde, les communautés et le sécularisme doivent tous deux évoluer vers la conscience universelle ou identité universelle. La conscience universelle est ce qui est uni avec l’humanité entière, toute la création et avec Dieu, et vit sa vie pour le bien de toute la création. C’est comme une feuille qui prend conscience de son unité avec tout l’arbre et vit sa vie pour le bien de tout l’arbre. Ceci relie l’humanisme laïc à la spiritualité. Une personne qui vit pour le bien de toute la création n’a pas besoin d’une religion extérieure, d’écritures extérieures, de loi extérieure, ni d’un guide spirituel extérieur. Seule une personne vivant dans son identité individuelle a besoin de tout cela. Si tous les peuples vivent dans la conscience universelle alors il y aura l’unité, la paix, la liberté, la fraternité ou sororité universelle et l’harmonie dans le monde… »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.