La Démocratie en péril

partager

Chacun a pu assister au désastreux spectacle de l’envahissement du Capitole au Etats Unis. Trois choses m’inquiètent : 
– la Démocratie est de plus en plus bafouée et nous constatons son extrême fragilité dans des pays du monde de plus en plus.
– la seconde c’est le soutien de religieux chrétiens dans ce qui faut bien nommer la haine et la division. Avec une certaine forme de complaisance pour les racistes, les suprématistes blancs, l’antisémitisme, l’homophobie. Ce sont des nazis et des fascistes qui naviguent sans état d’âme.
– La troisième c’est la mise à nu des Gafam : on savait, maintenant c’est officiel :  Elles  sont devenues tellement puissantes qu’elles peuvent désormais techniquement « empêcher » n’importe qui de s’exprimer ou tout simplement d’avoir une existence sur la toile, même le président des Etats-Unis. Qui a dit que les politiques avaient encore la main face aux lobbys financiers et médiatiques ?
Qu’est ce qui relie ces trois faces sombres : Perte de démocratie, fascisme religieux et profits honteux d’élites au détriments de la population ?

Théorie du complot

Ce qui me semble « rassembleur » c’est la théorie du complot véhiculée par toute une frange d’individus déroutés par un manque de repères habituels et qui tentent de déstabiliser les Etats, relayée par les réseaux sociaux pour asseoir leurs « valeurs » ou leurs intérêts, surtout financiers. Les accusations provenant des milieux politiques comme religieux s’inscrivent dans une sorte de croisade du bien contre le mal et le mariage des carpes religieuses avec les lapins politiques ne posent pas de problème : qu’importe que des chrétiens soutiennent Trump pourvu que leur système de valeurs restent en place et qu’on ne touche pas à leurs portemonnaies que remplissent leur dieu au vue de leur mérite !  (« pour avoir de Dieu, une belle femme, un belle maison, un chouette travail et la prospérité : votez Trump ! »)

« Je ne peux plus respirer »

L’air devient irrespirable face aux mensonges et fakenews qui déstabilisent et deviennent monnaie courante … et virale et tout est bon pour semer la confusion et les doutes (le dernier en date n’est pas piqué de vers : des rumeurs sur une opération internationale présumée qui a débuté samedi soir 9 janvier au Vatican, avec plusieurs coupures de courant, au cours desquelles « les forces de police italiennes ont procédé à l’arrestation de Jorge Bergoglio », qui serait accusé de rien de moins que « 80 chefs d’accusation, dont la possession de pornographie juvénile, le trafic d’êtres humains, l’inceste, la possession d’accessoires liés à la drogue et la fraude criminelle. » Le site ajoute que des personnes proches du Saint-Siège ont « rapporté avoir entendu des coups de feu » et que le pape François « est actuellement détenu dans une prison inconnue, interrogé par des agents fédéraux travaillant pour l’État et Interpol ».) Plus c’est gros, plus les mensonges entretiennent les théories du complot et donc la vindicte des laissés-pour-compte qui se croient manipulés.

La dimension  « internationale » caractérise ces groupes d’extrême-droite, souvent paramilitaires bien armés, car effectivement une nébuleuse mondiale (Brésil, Philippines, USA, France, Hongrie, Pologne…) s’emploie à diffuser ces théories du complot et parmi les chrétiens (surtout évangéliques (mais aussi catholiques : nous retrouvons Vigano, Steve Bannon, et les mouvances QAnon ou Pro-vie). Un beau ramassis d’extrêmistes qui mettent en avant l’idée d’un « gouvernement mondial » dont Bergoglio et Biden seraient les principaux représentants.

Ces théories conspirationnistes ont trouvé leur sommet avec le honteux « coup d’état » du Capitole : empêcher un vote démocratique au sein même d’un lieu référenciel sanctuarisé. Putsch annonciateurs de lendemains inquiétants dans tous les pays.

Des nostalgiques du sabre et du goupillon

L’un brandissant le glaive et l’autre le ciboire
Les peuples n’avaient plus à se poser de questions
Et quand ils s’en posaient c’était déjà trop tard
On se sert aussi bien pour tondre le mouton
Du sabre que du goupillon – Jean Ferrat

On sait que environ 50 % des catholiques ordinaires aux Etats Unis ont voté pour Trump cette année, malgré quatre ans d’incompétence, de tweets racistes, homophobes, menteurs, violents et d’attaques contre les normes démocratiques. Qu’en est-il aujourd’hui en France de ces chrétiens qui se rapprochent du Rassemblement national qui, lui-même, surfe sur la vague complotiste et autoritaire ? Et combien de dirigeants d’églises ou de diocèses se sont mouillés les mains pour soutenir ces extrêmes ? Je n’ose nommer certains diocèses ou certains évêques… qui entretiennent, diffusent, relaient, partagent des discours nauséabonds sous un verni religieux loin de la vérité évangélique.
(J’avais écrit il y a quelques années, un document décrivant les méthodes « édifiantes » de ces culottes de zinc dans un diocèse breton)

Ces nostalgiques de l’alliance du sabre et du goupillon qui militent pour des « Etats très chrétiens », un « Occident blanc chrétien », une « chrétienté de toujours » feraient mieux de lâcher prise et de revenir aux fondamentaux que sont les Evangiles.
Il en va de nos démocraties, de l’unité des hommes entre eux face aux guerres qui ne disent pas leurs noms et qui sèment un vent de folie, de violence et de haine.

Etre artisan d’unité

Ces croisés convaincus de leur cause savent utiliser les réseaux sociaux mais surtout, par eux,  s’entretenir les uns les autres dans des théories fumeuses qui les poussent à mettre et alimenter un feu qui pourrait embraser le monde.
Les Gafam ((premières lettres de Google, Amazone, facebook, Apple, Microsoft, vous savez, ceux qui ne paient pas d’impôts) ont pour moi du sang sur les mains. Ce n’est pas en réagissant à la dernière minute en clôturant le compte de Trump qu’ils peuvent faire amendes honorables après avoir pendant 4 ans laisser faire.

Dans moins de deux semaines, le deuxième président catholique des USA prendra la relève et entamera la longue et difficile tâche de reconstruire la démocratie. Déjà en France on fourbie les armes pour les prochaines élections présidentielles : Face à une démocratie de plus en plus bafouée, les chrétiens de tous bords doivent s’engager pour qu’elle soit saine, confiante malgré sa fragilité, participative. Qu’ils deviennent facteurs de paix.
S’ils ont à attiser des flammes que ce soient celles de l’Amour et non celles de la Haine.
Soyons tous des bâtisseurs de confiance et d’unité ! Car l’heure est grave.

Une réponse sur “La Démocratie en péril”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.