La Réunion semaine 5

partager cet article :

Dernière semaine à La Réunion et le départ se profile. Sur la photo de cette marine à St Leu se profile aussi une pollution aux hydrocarbures due à un cargo échoué à l’île Maurice. Personne n’en parle à part le député européen insoumis Younous Omarjee qui remue ciel et terre pour éviter un désastre écologique.
Hier, visite à Cilaos dans son écrin encore préservé, au pied du piton des neiges, le plus haut sommet de l’océan indien (3070 m) . Comment ne pas penser à tous ceux qui ont apporté dans ces contrées reculées il y a quelques siècles des « rudiments » de survie pour des populations pauvres et abandonnées qui avaient fui l’esclavage. Leur souci était d’abord le bien-être des hommes et des femmes avant tout prosélytisme déplacé. Certains missionnaires, venus en grande partie de Bretagne, savaient se faire proches et ouverts.
Voici ce qui a retenu mon attention cette semaine :

Des jours difficiles attendent les amis de la liberté

Si ce n’était une histoire a dormir debout on s’en passerait. Mais la gravité des faits nécessite une information la plus large possible. Des médias qui s’autoproclament « vérificateurs » de Nouvelles (on peut les nommer : Libération, Le Monde, BFMTV entre autres) vous censurent purement et simplement avec la complicité de Face de bouc parce-que certains ne pensent pas comme eux même s’ils le disent avec circonspection.

« Nos libertés sont désormais prises en étau. Écrasées par les Poutine, les Xi Jimping, les Erdogan, elles sont désormais minées au nom du progrès. Dans beaucoup de grands journaux, le résultat se fait sentir… L’autocensure est devenue la norme »et je pense que la France n’échappe pas à ce danger »…
Ceci alimente évidemment le scepticisme du public, qui se défie de plus en plus des médias et tombe dans les pièges du populisme. Spirale dramatique. Pressés d’agir contre « la haine » les réseaux sociaux tapent désormais à tort à travers. J’en ai fait les frais. C’est sidérant mais c’est ainsi. Le coup tombera sur d’autres. Des jours difficiles attendent les amis de la liberté. Courage et amitié à tous. »

Je vous invite à lire la page (https://www.facebook.com/jeanpierre.denis.33) de Jean Pierre Denis que je cite ici en texte in extenso ne trouvant pas le moyen de copier le lien.

Hiroshima

Il y a 75 ans exactement deux bombes nucléaires tombaient sur les populations civiles d’Hiroshima et de Nagasaki faisant des dizaines de milliers de morts. Pour moi cela s’apparente à des crimes de guerre contre l’humanité.
Les USA n’ont jamais été  poursuivis et ne se sont jamais excusés.
Le pape François qualifie dans un message « l’utilisation et la détention de l’arme nucléaire comme immorales, tout en portant « aussi le cri des pauvres qui sont toujours parmi les premières victimes de la violence et des conflits ».
Le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres a regretté que l’objectif d’éliminer les armes atomiques, formulé par l’ONU dès ses débuts, soit toujours inachevé. « Aujourd’hui, un monde sans armes nucléaires semble de plus en plus lointain », a-t-il estimé.
Pourtant affirmait Camus « la paix est le seul combat qui vaille d’être mené … ce n’est plus une prière, mais un ordre qui doit monter des peuples, vers les gouvernements, l’ordre de choisir définitivement entre l’enfer et la raison « …

Beyrouth

Sur ma page FB je mettais le commentaire suivant sur la catastrophe de Beyrouth. Un autre  » bombe » qui a détruit les 3/4 de la ville laissant 300 000 sans abris

On ne peut que se solidariser avec la population de Beyrouth mise à mal avec l’explosion apocalyptique d’hier. La ville est détruite sur des kms (3 quartiers rayés de la carte !), le bilan définitif s’annonce lourd.
Elle n’en n’avait pas besoin dans ses tourments actuels : Covid, corruption, hyperinflation, déroute politique, économique et financière. Le Liban est aussi le pays qui accueille la plus grande proportion de personnes réfugiées au monde et 70 % de la population vivent sous le seuil de pauvreté..
Puisse le soutien annoncé des autres pays se montrer réel et efficace. La France en premier lieu au nom de la longue amitié qui lie les deux pays.Ce serait là la meilleure manière de se montrer proche et solidaire. Les vœux pieux les « pensées fraternelles » et même les prières des chrétiens n’auront de sens que si une active et concrète présence, au cœur de la désolation qui poursuit cette ville, se montre fraternelle et engagée.
Pour venir en aide à la population :
– La Croix-Rouge libanaise
CCFD Terre solidaire
Caritas Liban.
Le côté spectaculaire de la catastrophe attire l’attention sur ce pays meurtri. Il ne doit pas nous faire oublier ceux qui restent en dehors des feux de la rampe comme le Yémen, Haïti ou le Soudan par exemple en proie à des désastres encore plus grands.
Jusqu’où peut aller la capacité de résilience de ces populations régulièrement traumatisées ?
Restons solidaires avec tous sans trier notre générosité.

partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *