Quelques chiffres

partager

Ces chiffres parus dans la semaine passée donnent à réfléchir…

  • 130 millions de personnes supplémentaires dans le monde menacées par la faim suite au covid.
  • 300 enquêteurs réquisitionnés et mobilisés  après l’agression de 2 policiers.
  • 39 000 km2 ont été détruit en  2019 en Amazonie soit l’équivalent d’un terrain  de foot tous les 6 secondes
  • Sophie Petronas est restée otage au Mali pendant 4 ans … et revient convertie à l’Islam : syndrome de Stockholm ?
  • L’état l’a supprimé ce 7 octobre le 1% logement financé par les entreprises :
  • 210 000 morts aux USA du Covid dus à l’incompétence de Trump
  • L’état d’urgence sanitaire à été prolongé jusqu’au 1er avril 2021 par 23 députés.
  • En Algérie, 10 ans de prison ferme pour un militant accusé d’« incitation à l’athéisme »
  • Pendant que les soins dentaires et optiques sot pris en charge à 100% on annonce que les mutuelles vont augmenter de 13 à 15 %
  •  Depuis l’an 2000, 7348 désastres naturels ont été recensés dans le monde, faisant 1,2 millions de morts et affectant 4,2 milliards de personnes.
  • Le conseil d’administration de l’Agirc-Arrco, organisme qui gère les retraites complémentaires de presque 13 millions d’anciens salariés du secteur privé, a décidé jeudi 8 octobre de ne pas augmenter les pensions le 1er novembre prochain et ce, pendant un an.
  • En France la richesse des milliardaires à augmenté de 439% entre 2009 et 2019.
    10 millions de français vivent sous le seuil de pauvreté  soit 1 million de personnes en plus par rapport à 2019. C’est ce que les gouvernants appellent la théorie du ruissellement.
  • Alors que les députés  vont voter l’allongement du délai d’avortement de 12 à 14 semaines, leur nombre en France est au plus haut depuis 30 ans (232 000 en 2019, soit une hausse de 3,4 % par rapport à 2018) et que notre taux de recours à l’avor­tement est presque quatre fois supérieur au taux allemand et reste toujours bien plus élevé qu’aux États-Unis. Qu’attendre d’autre quand les partis de droite comme de gauche  sont bien pauvres en matière de politique sociale dans ce domaine (prévention, information,  condition d’accueil de l’enfant ) ?  ….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.