Vendredi Saint

partager
Pietà d’aujourd’hui

Mort définitive du Dieu tout puissant.

Pourquoi les hommes veulent-ils à tout prix garder et adorer ce dieu là ? Besoin de religiosité ? Pour se protéger ? Relent de superstition ?
Dieu est le Dieu des petits et des humbles. Le Dieu qui naît sur la paille et meurt comme un damné de la terre, pauvre pantin sanguinolent sur sa croix. C’est le Dieu qui se met à genoux devant l’homme (lavement des pieds) pleure devant les forfaitures des hommes (devant Jérusalem) et communie à ses détresses et ses non-sens (Lazare et près de tous les blessés de la vie).
Sa toute-puissance n’est que toute-puissance d’amour. … D’amour inconditionnel. ..
Peu de chose en fin de compte si ce n’est un appel à vivre de même. … au coeur des impuissances…
Là est la gloire de la croix et son exigence douce de fraternité. ..
 
Me revient les paroles de Félix Leclerc :
 
Quand les hommes vivront d’amour
Il n’y aura plus de misère
Les soldats seront troubadours
Mais nous nous serons morts mon frère….
 
Oui nous serons alors peut-être morts de la mort qui nous replie sur nous-mêmes mais vivants dès maintenant de la Vie qui dure toujours et nous ouvre à l’Immensité heureuse, joyeuse, débordante d’une humanité réconciliée en Christ …
… Mourir pour Vivre…
 
… En union active avec tous ceux et celles qui souffrent dans leur chair et leur cœur…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.