La diffusion de l’athéisme serait-elle plus bénéfique pour le monde que la religion?

partager cet article :

Une interrogation posté sur le site de frère John et sa réponse. J’ai beaucoup aimé cette distinction entre l’approche d’un Dieu « historique » et celle d’un Dieu « éternel » .

Si la diffusion des religions perpétue le Dieu de l’histoire, le Dieu des religions, le Dieu de l’autorité et du pouvoir alors la diffusion de l’athéisme est plus bénéfique pour le monde, pour l’humanité que la diffusion des religions.

La vérité ou Dieu a deux aspects : historique et éternel.
Quand Moïse a demandé son nom à Dieu, Dieu a d’abord dit : « Je suis ce que je suis ». C’était l’aspect éternel de Dieu. Il était difficile pour Moïse d’entrer en relation avec cet aspect éternel de Dieu. Alors Dieu a dit qu’Il était le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob. C’était l’aspect historique de Dieu. Dieu s’est manifesté dans le temps et dans l’espace. Moïse a pu reconnaître Dieu comme le Dieu de ses ancêtres. Le Dieu de l’histoire est le Dieu des écritures et le Dieu des religions. Les êtres humains ont la possibilité de déborder le Dieu de l’histoire et de découvrir le Dieu de l’éternité, je suis ce que je suis, le Dieu de l’éternel maintenant.
Les religions doivent faciliter le passage des êtres humains du Dieu de l’histoire au Dieu de l’éternité. Jésus-Christ a fait ce passage au moment de son baptême. Il est sorti du Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, et est entré dans le Dieu de l’éternité, je suis ce que je suis, le Dieu de la liberté. « Avant qu’Abraham fût, je suis », déclara-t-il. Son Dieu n’était plus le Dieu d’Abraham, le Dieu de l’histoire.


Le Dieu de l’histoire exige la soumission de la volonté et de l’intelligence. Il crée des groupes communautaires au nom des écritures et des religions. Si le Dieu des religions et des écritures est absolutisé, Il devient alors un obstacle à l’évolution spirituelle des êtres humains. Il divise également l’humanité au nom des écritures et des religions et contribue au conflit et à la violence.
Pour moi, l’athéisme profond ou mature est une rébellion contre le Dieu de l’histoire créé par les religions. Par cette rébellion, l’athéisme manifeste la profonde aspiration du cœur humain à dépasser le Dieu de l’histoire et à faire l’expérience du Dieu de l’éternité.
Le Dieu de l’éternité est le Dieu de la liberté.
Le Dieu de l’éternité répond aux situations présentes de manière originale et créative. Il ou elle n’exige pas la soumission de la volonté et de l’intelligence mais donne la liberté aux êtres humains, donne la vie aux êtres humains. Les êtres humains peuvent dire : je suis le chemin, la vérité et la vie. Le Christ a dit : tout comme le Père a la vie en lui-même, Il a accordé au Fils d’avoir la vie en lui-même. Je suis venu pour donner la vie et la donner en abondance. Donner la vie, c’est redonner leur place à l’intelligence et à la volonté, et non plus exiger leur soumission. La vérité vous rendra libre, a déclaré Jésus-Christ. Cette vérité n’est pas la vérité historique mais la vérité éternelle. La vérité historique ne rend pas les gens libres, seule la vérité éternelle peut rendre les gens libres. Dans la vérité historique, une personne dira que la religion est le chemin, la vérité et la vie. Dans la vérité éternelle, une personne dira  » je suis le chemin, la vérité et la vie « . Jésus-Christ a vécu dans la vérité éternelle et a invité chacun à vivre dans la vérité éternelle.
Il a appelé cette vie le royaume de Dieu.

Si les religions peuvent faciliter ce passage du Dieu du pouvoir (religions, Dieu de l’histoire) au Dieu de la liberté (Dieu de l’éternité) alors l’athéisme n’est pas nécessaire. Si les religions ne facilitent pas ce passage alors l’athéisme est une voix prophétique, un cri de l’humanité qui aspire à naître dans l’éternité. Il semble qu’aujourd’hui Dieu parle aux religions par l’athéisme pour ouvrir leur sein et donner naissance à leurs disciples dans le Dieu de l’éternité.
L’athéisme profond ou mature prépare donc le terrain pour la naissance du Dieu de l’éternité. Il fait de l’esprit humain une vierge spirituelle, en le libérant du Dieu de l’histoire, ainsi l’incarnation du Dieu de l’éternité peut avoir lieu. Ce sera un nouveau Noël, non pas en une seule personne mais dans la vie de millions ou de milliards de personnes. C’est Noël dans la vie de chacun. Nous pouvons appeler cela la seconde venue du Christ. Cette seconde venue du Christ ne se produit pas physiquement mais c’est une venue spirituelle dans le cœur de chaque personne.

Pouvons-nous dire que l’athéisme est comme Jean-Baptiste, une voix qui crie dans le désert, pour préparer la voie à la seconde venue du Christ ? La seconde venue du Christ est-elle imminente ?
Si la diffusion des religions prépare la conscience humaine à entrer dans le Dieu de l’éternité, alors la diffusion de la religion est bénéfique au monde, à l’humanité. L’athéisme n’a pas sa place.
Si la diffusion des religions perpétue le Dieu de l’histoire, le Dieu des religions, le Dieu du pouvoir et de l’autorité, alors la diffusion de l’athéisme apporte plus au monde, à l’humanité que la diffusion des religions.

Pour recevoir des RENSEIGNEMENTS ou pour vous INSCRIRE
il suffit d’envoyer un mail à l’adresse : contact@frerejohn.com

le site internet de frère John

partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *