Les damnés de la terre

Le journal l’Humanité dans son édito du 7 octobre nous interpelle :
 » Précarité ? La meilleure alliée de la pandémie… Si elle ne nous étonne guère, l’étude réalisée par Médecins sans frontières (MSF) entre le 23 juin et le 2 juillet, la toute première du genre en France et en Europe, donne froid dans le dos et éveillera peut-être quelques consciences bien éteintes : plus d’une personne sur deux en grande précarité, pour l’essentiel des migrants, a donc été infectée par le Covid-19. Un taux parmi les plus élevés jamais observés. Ces résultats impitoyables démontrent une prévalence énorme, supérieure à ce que les spécialistes peuvent observer en Inde ou dans les bidonvilles du Brésil…« 

Continuer la lecture de « Les damnés de la terre »

Fratelli tutti

Un des thèmes (si on peut en parler ainsi)  qui revient avec force dans l’encyclique est celui des migrants.
Pape François ne va pas par 4 chemins et interpelle les chrétiens sur leur cohérence avec leur foi et les Evangiles.
Ce qui m’étonne dans la réception de ce texte c’est qu’il n’est pas reçu par les tenants d’une Eglise traditionnelle qui n’ont pas de mots assez durs pour vilipender le pape qui pourtant ne fait qu’appliquer la doctrine sociale de l’Eglise et surtout les paroles du Christ qui les invite à vivre fraternité et compassion vis-à-vis des plus démunis.

Continuer la lecture de « Fratelli tutti »

Gratitude : à Jean-Jacques Le Floch et Samuel Paty

… Silence des pour quoi…

C’était vendredi dernier 17 novembre
deux frères en humanité,
 parmi tant d’autres, nous ont quitté.
Vous étiez tous deux, Jean-Jacques et Samuel, enseignants
Que pouvez-vous vous raconter ensemble maintenant
pour faire entendre et comprendre à ceux qui restent
que la Vie, l’Amour et la Paix entre les hommes sont nos véritables destinées ?

Continuer la lecture de « Gratitude : à Jean-Jacques Le Floch et Samuel Paty »

Fratelli tutti : petit manuel de fraternité

Le pape François vient de publier sa deuxième encyclique sous l’égide de St François d’Assise. Je ne ferai pas de commentaires à propos de ce document puisque je viens de commencer sa lecture.

Aux dires des premiers lecteurs ce document se veut accessible à tous, croyants et incroyants. Chacun pourra retrouver un discours empli d’humanité, sans complaisance c’est certain, mais aussi lourd d’espérance et de vision.
Le sociologue Alain Caillé qui s’affirme athée se dit « … en harmonie [ avec le texte]. Certes, ce ne sont pas les références philosophiques ou économiques qu’il m’arrive de manier, mais le texte peut se lire hors de la tradition chrétienne. Et le pape utilise un langage plus sociologique ou philosophique qu’ecclésial. « 

lire la suite

Histoires d’eau

L’eau se rappelle à notre bon souvenir pour nous inviter à penser à elle comme élément central et déterminant de notre avenir et de notre survie.
Pendant que la rivière le Doubs qui a donné son nom au département est complètement asséchée, plus au sud, le Var et la Vésubie n’arrivent plus à contenir le trop plein d’eau qui monte de la Méditerranée et provoque des catastrophes jamais vues dans la région. 
En cause une seule et même raison : le réchauffement climatique.
Plutôt que de s’attaquer à  la racine du problème,  le gouvernement déclare les villages en catastrophes naturelles et une députée  Larem « assiste » (de loin semble-t-il et sans agir) à une nette dégradation de la situation climatique.

Continuer la lecture de « Histoires d’eau »

Trump : Qu’il meure ?

Qu’est-ce qui m’arrive ?
En découvrant les infos il y a quelques jours j’apprends que Trump à attrapé  le coronavirus et je me suis réjouis de la nouvelle.
Pas très sympa je reconnais; mais quel bonheur, pendant un instant, de savoir qu’il va peut-être mourir et emporter avec lui toutes les méchancetés,  les folies, les bassesses, les coups tordus, les mépris et les suffisances dont il raffole pour avilir et salir ceux et celles qui ne pensent pas comme lui et aussi le monde tant son complexe de supériorité l’a rendu suffisant.
Je suppose que de par toute la terre beaucoup de personnes ont du réagir comme moi tant la haine qu’il suscite devient universelle.
Une lueur s’est allumée…. et si  les cauchemars devenaient des rêves  enchantés ?

Continuer la lecture de « Trump : Qu’il meure ? »

Le Lac d’Allos

Lac d’Allos

Il est des lieux comme des hommes : soit désolant d’insignifiance, de banalité et de platitude,  soit inspirant et invitant à  l’intériorité pour peu que l’on sache faire silence et contempler ce que ces lieux et ces hommes donnent.
Le chemin-passage vers cet essentiel de Vie est long.
 Apprendre à  saisir ce Kairos, ce moment opportun, pour s’ouvrir à  l’inentendu et fuir ceux qui peuvent (ce qui peut) nous dévitaliser.
La rando d’hier à été pour moi un de ces temps propice à cette ouverture. Pour ceux qui connaissent le lac d’Allos, il savent de quoi je parle.
Lorsque le paysage se découvre après une petite heure de montée, je suis à chaque  fois émerveillé  de la beauté  du site.

Continuer la lecture de « Le Lac d’Allos »

Boulegadis à St Pancrace

En écho à mon billet sur le sujet « Faut-il restaurer les églises ? », je poursuis ma réflexion à la suite d’une nouvelle expérience à la chapelle de St Pancrace.
je vous donne déjà la réponse à cette question : oui !

Dimanche dernier, journée du patrimoine, nous nous sommes rendus à cette chapelle avec des amis pour écouter le Chœur polyphonique Boulegadis. Ils étaient là pour soutenir le travail de restauration de ce bâtiment qui mérite de l’être ne serait-ce que par sa position au sommet d’une colline qui domine la ville et par sa lente montée pour y accéder. Après un magnifique concert de chants occitans, corses et italiens, digne de véritables professionnels, il y a eu le traditionnel apéritif offert par le comité de restauration. Joie et bonne humeur malgré le peu de monde et la campagne d’affichage pourtant. De quoi parfois faire désespérer ces bénévoles qui s’attèlent depuis des années à la restauration de l’édifice.
Il est des lieux et des personnes qui « respirent » l’accueil, la beauté et la bienveillance inconditionnels. Nous étions là et cela suffisait !

Continuer la lecture de « Boulegadis à St Pancrace »

Pourquoi restaurer les églises ?

Courbons

Il y a quelques jours, en faisant découvrir à des amis le village de Courbons et sa magnifique vue sur la vallée de la Bléone et le Cousson nous sommes « tombés » sur l’inauguration de fin de travaux de l’église. Curieux, j’ai écouté les traditionnels discours des uns et des autres… mais je n’ai pas entendu celui que j’attendais : celui du curé doyen de Digne qui a pieusement fait de la figuration.
Etrange, dans le pays de la laïcité, de voir la mainmise du politique sur ces bâtiments qui deviennent essentiellement et de plus en plus culturels et patrimoniaux. et C’est bien ! Les journaux du lendemain relatent la présence des acteurs économiques et politiques locaux mais ne nomment pas celle du curé.
Exit le cultuel et la dimension spirituelle de ce lieu. En cette période de Covid où tout le monde s’affiche masqué à cette cérémonie en extérieur, le culturel (qui ne manque pas d’r) a pris le pas sur le cultuel qui lui agonise par manque d’air (de Souffle ?) dans sa bien-pensance étouffante et ses rites d’un autre âge.
La chorale, devant l’église en pleine montagne, a vaillamment chanté « La mer » (si, si !) « Que c’est beau la vie », « Aux Champs-Elysées » et autres fadaises sans chercher à personnaliser l’événement… Pour l’occasion, je m’attendais un peu à un chant religieux traditionnel occitan dans ce pays si fier de sa langue…  mais non, rien.

Continuer la lecture de « Pourquoi restaurer les églises ? »